iFarmer lève 2,1 millions de dollars pour démocratiser le financement de l’agriculture et les chaînes d’approvisionnement

iFarmer fait beaucoup pour les agriculteurs du Bangladesh. Il fournit aux agriculteurs et à leurs fournisseurs des services précieux, notamment des services logistiques et financiers. Grâce à ces services, de nombreux agriculteurs ont désormais accès à des capitaux appropriés et aux chaînes d’approvisionnement nécessaires pour obtenir les revenus nécessaires. iFarmer a vraiment un impact, dont vous pouvez en savoir plus dans l’article ci-dessous.

iFarmer, une plate-forme agricole complète fournissant des services agro-industriels aux agriculteurs, a récemment levé 2,1 millions de dollars (plus de 18 crore Tk) lors d’un nouveau cycle de financement, maintenant ainsi sa croissance accélérée.

IDLC Venture Capital Fund, la branche capital-risque d’IDLC Finance, l’une des plus grandes institutions financières non bancaires du Bangladesh, a dirigé le cycle de financement, lit-on dans un communiqué de presse.

Millville Opportunities, une société de fonds spéculatifs basée à New York, a participé à la ronde. Startup Bangladesh Limited, le fonds de capital-risque phare du ministère des TIC du gouvernement du Bangladesh, a également participé au cycle de financement.

Le Bangladesh compte environ 16,5 millions d’agriculteurs, dont près de 80 % sont de petits exploitants. Les plus grands défis pour les agriculteurs du Bangladesh sont le financement et des intrants agricoles de bonne qualité tels que les semences, les pesticides, les engrais, etc., puis la recherche d’acheteurs pour vendre leurs produits.

iFarmer, qui a démarré ses activités en 2019, est la plus grande entreprise agro-technologique du pays, offrant des solutions à ces problèmes à grande échelle. iFarmer aide les bailleurs de fonds au détail et institutionnels à financer les agriculteurs et permet l’accès à des intrants agricoles de haute qualité grâce à un partenariat avec des entreprises et des détaillants.

Ceci, à son tour, crée un meilleur accès au marché pour les agriculteurs en regroupant les produits des agriculteurs et en les vendant aux acheteurs institutionnels, aux détaillants et aux marchés de gros.

“Nous opérons actuellement dans 19 districts au Bangladesh – au service de plus de 63 000 agriculteurs, contre environ 6 000 agriculteurs en 2020”, déclare le cofondateur et directeur général d’iFarmer Fahad Ifaz.

iFarmer travaille avec près de 2 900 détaillants d’intrants agricoles pour fournir des intrants agricoles, permettant aux agriculteurs d’acheter des intrants agricoles de qualité à un prix abordable auprès de détaillants à proximité. iFarmer fournit actuellement plus de 8 000 tonnes de produits agricoles achetés directement auprès des agriculteurs, puis vend aux acheteurs institutionnels, aux marchés de gros et aux détaillants.

iFarmer a augmenté sur tous les fronts, y compris les revenus, qui ont été multipliés par 7,7 en 2022. Les revenus sont tirés par l’approvisionnement en produits agricoles sur le marché, les ventes d’intrants agricoles aux détaillants et les commissions de financement.

“Lorsque nous avons commencé à fournir des produits agricoles en juin 2020, notre volume mensuel était d’environ 50 tonnes et plus. Maintenant, c’est presque 8000+ tonnes. Chaque jour, nous regroupons les produits des agriculteurs et les fournissons au marché », a déclaré le cofondateur et directeur de l’exploitation d’iFarmer Jamil M Akbar.

Le PDG d’iFarmer Fahad Ifaz a travaillé pendant près de 10 ans pour le développement agricole et rural en Asie du Sud avec des organisations comme la Banque mondiale, CARE et Swisscontact. Pendant ce temps, Jamil Akbar a une formation en technologie et en gestion de projet pour des sociétés informatiques à grande échelle au service de clients mondiaux. Avec une équipe de 120 membres, iFarmer compte plus de 63 000 agriculteurs et plus de 2 900 détaillants agricoles et opère dans 19 districts.

« Le Fonds de capital-risque IDLC vise à financer de nouvelles entreprises prometteuses qui résolvent des problèmes fondamentaux pour le Bangladesh. Nous sommes ravis qu’iFarmer libère le véritable potentiel du secteur agricole grâce à une technologie à grande échelle. Il utilise l’innovation pour permettre aux agriculteurs de tout le Bangladesh, et nous pensons qu’ils résolvent les problèmes les plus cruciaux de la chaîne d’approvisionnement de l’industrie », a déclaré Mustafizur Khan, partenaire, IDLC VC 1.

Alejandro Montealegre, associé directeur de Millville Opportunities, a déclaré : « iFarmer a prouvé qu’il peut améliorer considérablement la vie des agriculteurs tout en apportant de l’efficacité à la chaîne d’approvisionnement agricole. Nous sommes ravis de soutenir iFarmer alors qu’ils travaillent à transformer le secteur agricole qui est essentiel à l’économie du Bangladesh.

La startup prévoit de déployer le nouveau capital pour s’étendre à d’autres districts du Bangladesh, étendre son infrastructure de chaîne d’approvisionnement pour fournir des intrants agricoles et également agréger les produits agricoles. iFarmer a également été pilote sur l’assurance agricole et le développement de services de conseil basés sur les capteurs et la télédétection tels que l’analyse des sols, les engrais et les conseils météorologiques.

L’article original se trouve sur le site Dhaka Tribune.

Spencer Hulse est rédacteur en chef au Grit Daily News. Il couvre les actualités affiliées, virales et marketing.

Leave a Comment

Your email address will not be published.