Space Tether pourrait empêcher les satellites morts de frapper la Terre

En raison du coût élevé impliqué, la plupart des satellites ne sont pas retirés une fois leur mission terminée.

iStock

Le consortium ETPACK-Fly, coordonné par l’Université Carlos III de Madrid (UC3M) et composé de l’Université de Padoue, l’Université technique de Dresde (TU Dresden), la société espagnole SENER Aeroespacial et la start-up allemande Rocket Factory Augsburg (RFA), a reçu 2,5 millions d’euros du Conseil européen de l’innovation (EIC) pour développer un dispositif basé sur une attache spatiale pour désorbiter les débris spatiaux.

En raison du coût élevé impliqué, la plupart des satellites ne sont pas retirés une fois leur mission terminée. Ce fait, associé aux explosions spontanées en orbite résultant de l’environnement spatial difficile, a provoqué l’accumulation d’un grand nombre de débris spatiaux en orbite terrestre basse. Ils représentent une menace car, lorsqu’une collision se produit entre deux objets en orbite, un nuage d’éclats d’obus dangereux pour les satellites opérationnels est généré.

ET PACK-Fly vise à résoudre ce problème en développant un dispositif capable de désorbiter, c’est-à-dire de diminuer l’altitude de l’orbite des débris spatiaux jusqu’à ce qu’ils soient éliminés lors de la rentrée dans l’atmosphère terrestre. Contrairement aux systèmes de propulsion conventionnels, l’équipement ET PACK-Fly utilise une technologie de rupture, connue sous le nom d’attache spatiale électrodynamique, qui ne nécessite pas de propulseur. Cette attache électrodynamique est une bande d’aluminium très mince (environ deux centimètres de large et quelques kilomètres de long), qui fonctionne en utilisant le plasma autour de la Terre et le champ géomagnétique pour générer un courant électrique. Cet effet électrodynamique se traduit par une force connue sous le nom de traînée de Lorentz. Cette force désorbite le satellite jusqu’à sa rentrée dans l’atmosphère terrestre, où elle est éliminée par la chaleur générée par ce processus. La longe est la pièce fondamentale du dispositif de désorbitation qui, puisqu’elle ne nécessite pas de carburant, est petite et légère. Il est également conçu pour stabiliser l’attitude du satellite et contrôler la manœuvre de désorbitation afin d’éviter d’éventuelles collisions avec d’autres objets.

Le Conseil européen de l’innovation (EIC) a financé le projet ET PACK-Fly par le biais de son programme EIC Transition. D’une durée de deux ans et demi, le projet débutera en septembre 2022 et vise à préparer le modèle de vol d’un dispositif de désorbitation qui sera lancé en orbite en 2025. RFA et SENER Aeroespacial ont déjà signé l’accord de service de lancement. Le projet ET PACK-Fly est la continuation du projet ET PACK, également financé par l’EIC. Un premier prototype du dispositif de désorbitation a été développé et construit dans le cadre d’ETPACK. “Nous sommes très reconnaissants à l’EIC pour la confiance qu’il nous accorde et son engagement dans le développement de technologies permettant une utilisation durable de l’environnement spatial”, déclare Gonzalo Sánchez Arriaga, professeur associé à l’UC3M et coordinateur de l’ET PACK et les projets ET PACK-Fly. “Il est important d’investir dans les débris technologiques qui peuvent atténuer la prolifération de l’espace tout en perturbant la richesse et les nouvelles opportunités commerciales”, conclut-il.

Par ailleurs, Lorenzo Tarabini, directeur du projet ETPACK-Fly chez SENER Aeroespacial, souligne : « Ce projet nous donne l’opportunité de construire et de qualifier pour l’espace, à travers une série complète de tests, une plate-forme légère, compacte et complètement autonome pour la désorbitation les derniers étages des lanceurs. La plateforme ETPACK-Fly devrait être lancée en 2025 avec RFA pour démontrer sa compétence et ouvrir la voie à l’exploitation commerciale de la technologie de désorbitation. Dans le même ordre d’idées, le CCO de RFA, Jörn Spurmann, ajoute : « Nous sommes très heureux que cette initiative innovante continue de recevoir des financements pour passer au niveau supérieur. L’élimination des débris spatiaux est l’un des défis les plus urgents dans l’espace et fait partie de la philosophie et de la vision de RFA pour permettre des solutions durables comme ET-PACK.

Leave a Comment

Your email address will not be published.