StormFest associe la science, l’environnement et les étudiants pour lutter contre la pollution de l’eau

par Sarah Goh


Les lacs et les eaux du Puget Sound sont dangereusement menacés, et tout commence dans nos rues, nos toits et même nos terrains de sport. Rien qu’à Washington, les eaux pluviales sont la source d’un tiers de toute la pollution de l’eau de l’État.

Bien qu’elles commencent généralement sous forme de pluie, les eaux pluviales finissent par se mélanger aux sédiments et à la contamination – pétrole, engrais, sol, savons, déversements de produits chimiques, etc. – quand il touche le sol. Le ruissellement pollué est dirigé dans les égouts pluviaux et pénètre dans les eaux de Washington encore contaminées par nos polluants.

Pour sensibiliser le public aux eaux pluviales, cinq juridictions de Washington et le district des écoles publiques de Highline se sont engagés à organiser un événement éducatif annuel. StormFest est un festival scientifique sur les eaux pluviales destiné aux élèves de cinq collèges du district scolaire de Highline. Le programme a débuté en 2018 lorsque la ville de Burien a reçu une subvention pour l’éducation aux eaux pluviales.

“L’objectif principal de StormFest est de donner aux étudiants une expérience pratique de l’enseignement des sciences”, a déclaré Paige Morris, spécialiste de l’éducation environnementale à Burien.

StormFest s’est déroulé à l’origine comme un événement d’excursion avec les cinq classes de sixième année de Highline se rendant au parc de la plage de Des Moines pour l’événement de trois jours. Cependant, comme la pandémie a rendu difficile l’organisation des écoles, Morris a déclaré qu’ils avaient décidé d’amener StormFest eux-mêmes dans les écoles.

Pendant 10 jours d’événements cette année, d’avril à juin, le comité Stormfest a apporté des modèles, des programmes et des éducateurs dans les collèges.

Cette année, les étudiants ont pris deux jours pour se renseigner sur les eaux pluviales et les solutions qui pourraient prévenir la pollution des eaux pluviales. Le premier jour a été consacré au tri et à la collecte de macroinvertébrés aquatiques – des animaux sans colonne vertébrale – et à l’apprentissage de la tolérance de ces organismes aux habitats pollués. La deuxième journée consistait en des modèles 3D et des cartes de bassins versants – des zones de terres qui se drainent vers des plans d’eau – où les élèves ont appris comment leur bassin versant local pouvait avoir un impact sur l’environnement.

Note de la rédaction : cet article a été mis à jour le 13/06/2022 pour corriger et clarifier que cinq juridictions de Washington et du district des écoles publiques de Highline (et pas seulement le comté de King, comme indiqué précédemment) se sont engagées à organiser un événement éducatif annuel pour sensibiliser le public aux eaux pluviales. ; StormFest s’est déroulé à l’origine comme un événement d’excursion pour les élèves de sixième année (pas tous les collèges Highline comme indiqué précédemment); et l’événement StormFest dure 10 jours (et non cinq comme indiqué précédemment).


Sarah Goh est un journaliste américain d’origine singapourienne diplômé de l’Université de Washington avec un double diplôme en biologie et journalisme. À l’intersection de la communauté, de la science et des sciences humaines, elle espère élever les voix marginalisées et explorer l’ignoré et l’inattendu à travers ses écrits. Retrouvez-la sur sarahsgoh.com ou sur Twitter @Sarahsgoh.

📸 Image en vedette : StormFest est un festival scientifique sur les eaux pluviales destiné aux élèves de cinq collèges du district scolaire de Highline. (Photo: Sarah Goh)

Before you move on to the next story …
Please consider that the article you just read was made possible by the generous financial support of donors and sponsors. The Emerald is a BIPOC-led nonprofit news outlet with the mission of offering a wider lens of our region’s most diverse, least affluent, and woefully under-reported communities. Please consider making a one-time gift or, better yet, joining our Rainmaker Family by becoming a monthly donor. Your support will help provide fair pay for our journalists and enable them to continue writing the important stories that offer relevant news, information, and analysis. Support the Emerald!

Leave a Comment

Your email address will not be published.